Les graines de lin n'ont pas fini de nous étonner ! Une étude récente montrait déjà leur capacité à atténuer les brûlures des radiothérapies . On avait aussi démontré en 2012 une action sur les récepteurs d'œstrogènes similaire au Tamoxifène®, un médicament prescrit en cas de cancer du sein . Des propriétés remarquables qui ont monopolisé les chercheurs, qui ont continué à chercher... Et voilà le résultat d'une étude récente qui met au jour une action anti-hypertensive . Menée en double-aveugle contre placebo sur 110 participants, l'étude montre qu'au bout de 6 mois, le groupe qui consommait des graines de lin voyait sa pression sanguine diminuer de manière adaptative. Pourquoi adaptative ? Parce que l'action du lin semble s'adapter à l'individu... En effet, elle se manifeste modérément chez les personnes ayant une hypertension légère et plus significativement chez les personnes qui, dès le départ, ont une pression sanguine élevée. On explique cette diminution de la pression systolique et diastolique par la multiplication par deux du taux d'acides
gras α-linolénique sanguin. En ce qui concerne la quantité de lignanes, substance végétale très abondante autour de la graine de lin, son volume aurait été décuplé au niveau
intestinal avec un effet de diminution de la pression diastolique. Le responsable de l'étude se félicite d'avoir pu prouver la plus forte baisse de la pression sanguine consécutive à un
apport alimentaire jamais démontrée jusqu'ici .

bottom